Accueillir un deuxième chat

le

Vous rencontrerez de sérieux problèmes en imposant un chat à un chat : le maître des lieux peut très bien ne pas tolérer l’intrusion d’un étranger sur son domaine. Alors, gare aux batailles ! Profondément outré par une telle impudence, le propriétaire va bouder (longtemps) en quelque lieu élevé, d’où il domine la situation. Ne perdant rien des faits et
gestes de l’intrus, il ne manque pas de lui signifier sa désapprobation par force feulements et grondements, le dos rond et la queue hérissée, la patte toujours prête à frapper !

Certains préfèrent même quitter la maison, plutôt que d’être contraints à la partager avec un (affreux !) chat. Avec un chien passe encore ; mais avec un horrible chat, jamais !

Autrement dit, avant de décider d’avoir un deuxième félin, connaissez bien le premier. Le cas de rejet total est heureusement rare, mais il peut se présenter. La plupart du temps, après une très longue et très sincère bouderie, la glace finit par fondre. Le réchauffement des relations commence par un mépris royal, ponctué de coups de patte quand « l’autre » se risque à quelques fantaisies. Les relations s’améliorent quand cessent les grondements.

Habituer les deux chats à cohabiter

Si vous voulez habituer les deux animaux à prendre leurs repas ensemble, séparez les gamelles, sinon le « vieux » aura tôt fait d’aller vider le plat du jeunot, histoire de lui apprendre qui est le maître. Peu à peu, les négociations s’instaurent autour de la table, puis on signe un pacte de coexistence pacifique, chacun s’engageant à vivre en respectant l’autre. Vous commencez à respirer !

Ensuite, tout va très vite. Un chat, si vieux soit-il, ne résiste pas indéfiniment à l’attrait du jeu. Et que fait ce jeune blanc-bec qui se croit chez lui ? Il joue sans arrêt, et c’est exaspérant, mais bigrement intéressant, foi de chat ! Faites jouer vos chats ensemble : ils deviendront inséparables. Neuf fois sur dix, ils finiront par s’entendre comme larrons en foire, vous aurez les compagnons les plus heureux de la terre et votre maison ne manquera pas d’animation ! Finalement, le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un chat qui reste longtemps seul, c’est un autre chat. L’idéal est d’élever deux chatons ensemble, pour éviter les problèmes ultérieurs d’acclimatation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *